Grandes projets internationaux

Projet ERC : « Philosophy in Context : Arabic and Syriac manuscripts in the Mediterranean » (PhiC).

En mars 2011, Maroun Aouad a été lauréat d’une Advanced Grant de l’European Research Council pour un projet de cinq ans intitulé «  Philosophy in Context : Arabic and Syriac manuscripts in the Mediterranean  » (PhiC). Ce projet est géré par le Centre Jean Pépin, grâce à la vigilance de Mme Marie-Josée Mangin. 29 contractuels ou experts se sont trouvés rattachés à l’équipe. Ils travaillent dans neuf pays. Une assistante de recherche, Mlle Hamidé Fadlallah, aide Maroun Aouad à administrer le projet, à décrire des manuscrits et à réviser les descriptions des autres collaborateurs. Parmi les membres statutaires de l’Unité, Henri Hugonnard-Roche s’occupe du volet syriaque du projet, Marc Geoffroy est le conseil scientifique chargé de développer la base de données ABJAD utilisée dans le cadre de celui-ci, Frédérique Woerther et Meryem Sebti participent à des missions ponctuelles, Michael Chase est consultant.

L’objectif principal du projet est de nous faire connaître de nouveaux textes, de découvrir de nouveaux témoins des textes connus et de nous renseigner sur les conditions de la circulation de la philosophie de langues arabe et syriaque au cours des siècles.

Le PhiC fournit une information que l’on ne peut pas trouver dans les catalogues. Il s’agit d’établir, pour chaque ms. contenant un texte philosophique, une carte d’identité détaillée. Y sont relevés non seulement les renseignements sur le support manuscrit et sa diffusion, mais aussi le nom, le titre des œuvres, leurs tables de matière, leurs têtes de chapitre, les incipits, les explicits, les passages significatifs, les noms de personnes, de lieux, d’écoles et de communautés mentionnés dans le texte. La carte d’identité est saisie en ligne sur la base de données ABJAD en suivant un protocole extrêmement précis décrit dans un document de 18 pages.

Les fiches d’identité de manuscrits se trouvant dans des fonds très divers (aussi bien au Vatican qu’à Bkerké au Liban, à Istanbul, à Tunis, à la Bibliothèque Royale du Maroc, à l’Escurial, etc.) sont, du fait même de leur constitution au sein d’un même projet et de leur saisie dans une base de données permettant les croisements, l’objet de recherches et de découvertes immédiates et futures ininterrompues. Ainsi, par exemple, l’identification de textes sans intitulés ou noms d’auteurs et de copistes est quotidienne.

Un site PhiC (http://phic.infotique.fr) a été conçu pour assurer la communication entre le responsable du Projet et les collaborateurs.

Des conventions avec d’autres lauréats de projets ERC et ANR souhaitant utiliser la base renseignée par le PhiC sont en cours de signature.

Groupement de recherche international "Savoirs artistiques et traités d’art de la Renaissance aux Lumières"

L’équipe THETA est porteuse et coordinatrice du GDRI (Groupement de recherche international) "Savoirs artistiques et traités d’art de la Renaissance aux Lumières" (STAR) qui réunit au CNRS le département des langues romanes de l’Université de Chicago, le département de philosophie de l’Université de Bologne, le département de mathématique de l’Université de Pise, en collaboration avec le Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte.

Le GDRI a été institué au 1er janvier 2008 et renouvelé au 1er janvier 2012. Le 1er groupement (2008-2011) rassemblait autour du Centre Jean Pépin le département de langues romanes de l’Université de Chicago, le département de philosophie de l’Université de Bologne, le département de philosophie de l’Université de Paris I Sorbonne et l’Ecole nationale des Chartes ; le second groupement (2012-2015), qui porteplus spécifiquement sur les rapports Arts, sciences et techniques de la Renaissance aux Lumières rassemble autour du Centre Jean Pépin, outre Chicago et Bologne, le département de mathématique de l’Université de Pise en collaboration avec l’Institut Max Planck d’histoire des sciences (Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte) ainsi qu’avec l’équipe d’ Histoire de l’astronomie du SYRTE (UMR 8630)

Nous soulignerons ici plus spécialement l’influence du GDRI sur les programmes de recherche du groupe THETA, réservant à la partie du rapport consacrée au rayonnement international du laboratoire l’analyse de l’impact du groupement dans la construction de nos réseaux internationaux.

Le GDRI a permis au groupe THETA :
- de développer son expertise en histoire des sciences et de mieux formaliser les rapports entre arts et mathématiques à la Renaissance.
- d’accéder à des projets d’édition numérique ambitieux et de renforcer ses compétences dans le domaine des humanités numériques.
- de développer un travail de fond sur les méthodologies de l’ecdotique, adaptées en particulier à l’édition des textes scientifiques et techniques à la Renaissance (v. infra, § Recherches sur l’ecdotique).
- de mettre en place une recherche inédite sur l’historiographie russe concernant la théorie de l’art à la Renaissance qui constituera, dans le prochain contrat, un élément important de la prospective.