« Théories et Histoire de l’Esthétique, du Technique et des Arts » (THETA)

Le groupe THETA part d’une hypothèse simple qui le relie étroitement à l’étude des doctrines antiques au sein du Centre Jean Pépin : l’émergence de la théorie de l’art, et en particulier des arts plastiques, autrement dit les arts du disegno, au Quattrocento, et son efflorescence jusqu’au milieu du XIXe siècle est le fruit de la réflexion humaniste sur ce que fut la technique des Anciens et vise à la restaurer dans toute son efficace.

A travers ce biais, nos recherches sur la théorie de l’art visent à éclairer les principes d’une rationalité poïétique ou productive spécifique. Au prisme de cette problématique, le groupe a engagé un certain nombre de chantiers inédits sur Leon Battista Alberti, le fondateur de la théorie de l’art à la renaissance, sur Vitruve et le vitruvianisme à l’âge humaniste et classique, sur l’ornement comme paradigme technique, mais sur les Encyclopédies techniques aux XVIIIe siècles ou encore sur la naissance de l’esthétique au XVIIIe siècle.