Présentation du Centre Jean Pépin

Fondé en 1969 le centre Jean Pépin est, aujourd’hui, une unité mixte de recherche du CNRS et de l’ENS, à l’origine spécialisé sur les doctrines de l’antiquité tardive et en particulier sur le néo-platonisme. Le centre depuis 2005 s’est enrichi de deux nouvelles équipes « Théories et Histoire de l’Esthétique, du Technique et des Arts » (2005) et « Philosophie arabe : innovations, héritages grec et syriaque, postérité latine » (2007) qui ont développé l’étude sur la transmission et la réception dans la postérité médiévale et moderne des doctrines antiques.
Le Centre Jean Pépin contribue aussi au développement de l’information scientifique sur les humanités classiques en s’appuyant en particulier sur l’équipe de « L’Année philologique » (rattachée en 1992).
Le centre coordonne en outre deux programmes internationaux le Groupement de recherche international (GDRI) du CNRS : « Savoirs artistiques et Traités d’art de la Renaissance aux Lumières » ainsi que l’European Research Council Senior « Philosophy in context : Arabic and Syriac manuscript Transmission in the Mediterranean » (PHIC).

Sont rattachées au centre, un certain nombre de revues et de collections éditoriales :
- Chrysopoeia, Philosophie antique
- Albertiana
- Histoire des doctrines de l’antiquité classique & Textes et Traditions aux éditions J. Vrin
- « Quadriges Manuels » aux éditions des Presses universitaires de France
- International Plato Studies à Academia Verlag, Anecdota & Textes et travaux de Chrysopoeia, Styles du savoir aux éditions Brepols
- Cyclo aux Éditions du Panama.

Forte de sa double composante, philosophique et philologique, l’unité relève de deux sections du Comité National du CNRS : Section 32 (Mondes Anciens et Médiévaux) ; Section 35 (Philosophie, histoire de la pensée, sciences des textes, théorie et histoire des littératures et des arts).
Aujourd’hui, elle compte 30 membres (10 personnels ITA et 20 chercheurs) regroupés en quatre équipes : « Histoire des doctrines de l’Antiquité et du Moyen Age » divisée en deux groupes, l’un travaillant sur l’Antre des Nymphes (resp. T. Dorandi), l’autre sur les Éléments de théologie de Proclus (resp. G. Aubry et L. Brisson), « Philosophie arabe : innovations, héritages grec et syriaque, postérité latine » (resp. M. Aouad), « Théories et Histoire de l’Esthétique, du Technique et des Arts » (resp. P. Caye et S. Trottein) et « L’Année philologique » (resp. C. Bacalexi et J. Giovacchini).